• Contenu du site mis à jour le 01 février 2023

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

La richesse des bases de données coréennes

François Libmann
Bases no
381
publié en
2020.05
146
La richesse des bases de données coréennes Image 1
La richesse des bases de données coréennes Image 1

Nous avions, avec Philippe Bodart (Total Research & Technology, Feluy-CFIB) déploré dans un précédent numéro de BASES la baisse régulière depuis plusieurs années du nombre d’articles d’origine asiatique référencés dans les bases de données/agrégateurs/serveurs  occidentaux ».

Le producteur de Chemical Abstracts Services nous avait à cette occasion, expliqué que le nombre de brevets déposés dans cette zone croissait fortement et qu’ils avaient, au moins pour un temps, privilégié les brevets par rapport à la littérature. Les références à cette dernière étant supposées, à terme, ré-augmenter suite à l’embauche de nouveaux experts.

Nous avions annoncé alors que nous explorerions les bases de données de certains de ces pays avec l’aide du bureau Asie de l’OEB (Office Européen des Brevets) à Vienne que nous tenons à remercier ici.

C’est chose faite dans ce dossier, où nous avons exploré les bases de données coréennes de littérature scientifique et académique, avec l’objectif de voir quel intérêt il pouvait y avoir à les utiliser, en complément des serveurs-agrégateurs occidentaux. Précisons que nous avons limité notre champ d’exploration aux bases de données référençant essentiellement des documents scientifiques et techniques hors sciences humaines et sociales.

Lire aussi :

Forte chute des références d’articles en langue asiatique dans Chemical Abstracts


 Pourquoi la Corée du Sud ?

La Corée du Sud, comme le Japon ou la Chine, en particulier, montent fortement en puissance tant sur le plan économique que technologique.

Il n’est donc plus possible de les ignorer, que ce soit dans le cadre d’une veille technologique, dans l’optique d’une recherche d’antériorité avant éventuel dépôt de brevet, ou bien encore dans le cas d’un litige portant sur un brevet. Nous n’avons pas oublié la Corée du Nord : dans Scopus nous avons trouvé environ 1 000 documents, tous écrits en anglais sauf deux d’entre eux, avec au moins une affiliation Corée du Nord.

tags

Déjà abonné ? Je me connecte ici...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à créer un abonnement...